À propos de

« L’ego, c’est notre personnalité, notre (personne alitée). C’est une entité qui se croit séparé des autres, avec une histoire personnelle forte et la peur de sa finitude avec la disparition du corps physique. L’ego a pour habitude de chercher à être comblé par des situations, des événements, des personnes extérieures. Il peut vite être dérangé, perturbé quand il perd le contrôle de son environnement.

Le Soi, lui, sait, qu’il fait partie du champ de conscience unifié, qu’il n’est jamais seul, ni séparé de qui ou quoi que ce soit. Il est parfaitement comblé en lui-même et il regarde le monde, jouit de ce monde et des aventures qu’il procure mais sans jamais se répandre à l’extérieur.

Il est, éternel, immuable, serein en toutes circonstances. Le corps qu’il habite est alors détendu, prêt à embrasser les surprises de la vie avec suffisamment de recul pour que les perturbations ressenties dans son corps physique, émotionnel ou mental soient vécus, certes, parfois dans un inconfort passager mais jamais comme un tsunami dévastateur.

Dans notre culture, la plupart d’entre nous ont perdu le contact avec leur grand Soi, avec le supra-conscient comme l’appelle les sages de l’Inde, cette partie d’eux-mêmes qui est restée en contact avec la Source, le champ de conscience unifié. Se sentant seuls, isolés, séparés, ils se sentent intérieurement démunis à se changer eux-mêmes, leurs circonstances de vie ou le monde. »